Monsieur le Préfet de l'Aisne a, dans un courrier en date du 21 mars 2021, adressé aux Maires du département de l'Aisne le détail des mesures renforcées et prises dans la lutte contre la propagation de la COVID-19.

Dans ce courrier, vous trouverez toutes les informations relatives et nécessaires à votre vie quotidienne, notamment durant cette nouvelle période de confinement.

 

 

ATTESTATIONS DE DEPLACEMENT

 

À compter du 20 mars 2021, un couvre-feu s'applique de 19h00 à 6h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain et des mesures renforcées sont en vigueur tous les jours de la semaine de 6h00 à 9h00 dans l'Aisne.

Les attestations de déplacement dérogatoire sont obligatoires pour se déplacer durant le couvre-feu de 19h00 à 6h00 sur l'ensemble du territoire. Elles sont également obligatoires pour se déplacer entre 6h00 et 19h00 dans les 16 départements concernés par les mesures renforcées : Aisne, Alpes-Maritimes, Essonne, Eure, Hauts-de-Seine, Nord, Oise, Paris, Pas-de-Calais, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Seine-Maritime, Somme, Val-de-Marne, Val-d’Oise et Yvelines.

Le non-respect de l'ensemble de ces mesures entrainera :

  • * Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-
  • contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention)
  • * En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-
  • paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention)
  • * Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros passible de 6 mois d'emprisonnement.

La situation sanitaire continue de se dégrader en France et le virus est toujours dangereux pour nous et nos proches. Il est impératif de rester vigilant face à l’épidémie de la Covid-19.

Les modalités ayant été simplifiées en ce qui concerne les sorties pour s'aérer (sport individuel, promenade seul ou en famille) dans un rayon de 10 km autour de son domicile, l'attestation n'est plus nécessaire. Un justificatif de domicile (y compris via un document d'identité) suffit.

 

OBLIGATION DU PORT DU MASQUE DANS LE DEPARTEMENT DE L'AISNE

 

Nous vous informons que, compte tenu

 

          * de la décision du 4 mars 2021 du Gouvernement de placer sous surveillance renforcée le département de l'Aisne, puis 

          celle du 18 mars 2021 annonçant un confinement de 4 semaines dans certains départements, dont l'Aisne, à compter du   

          20 mars 2021

          * de la dégradation de la situation sanitaire dans le département de l'Aisne, où le taux d'incidence de la circulation du virus

          s'élève, au 17 mars 2021, à 292,4 cas pour 100 000 habitants, bien au-delà du seuil d'alerte maximale fixé à 100 cas pour

          100 000 habitants

          * du taux de positivité dans le département de l'Aisne qui s'élève, au 17 mars 2021, à 10 %

          * de la progression rapide, dans le département de l'Aisne, du variant "anglais", devenu majoritaire et particulièrement

          contagieux

 

monsieur le Préfet de l'Aisne a, par arrêté en date du 19 mars 2021, décidé de la prolongation des mesures prises le 5 mars 2021, que nous vous avons communiquées lors d'un précédent courrier.

 

Ces mesures feront l'objet d'un réexamen régulier au regard de l'évolution de la situation sanitaire, dont nous vous tiendrons informés dès lors qu'elles nous seront connues.

PLATEFORME jeveuxaider.gouv.fr

 

Pour faire face, collectivement, à la crise sanitaire de la COVID-19, le Président de la République a appelé les Français à "inventer de nouvelles solidarités". C'est ainsi qu'au printemps 2020, en applaudissant à leurs fenêtres, les Françaises et les Français témoignaient leur reconnaissance aux soignants qui s'engagent sans compter face à l'épidémie.

Pour que chacun puisse prendre sa part de cette mobilisation générale des solidarités, le Gouvernement a lancé la Réserve Civique - COVID-19 jeveuxaider.gouv.fr afin de permettre à tous ceux qui le peuvent et qui le souhaitent de s'engager et de donner de leur temps, pour que les plus démunis et les plus vulnérables ne soient pas les premières victimes de cette crise.

 

COMMUNIQUE DE L'ARS (Agence Régionale de Santé) - REPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FREQUENTES

 

 

Afin de vous permettre d'analyser, de comprendre et de faire face à une situation à laquelle vous pouvez être confronté(e)s, l'Agence Régionale de Santé a émis un document sur lequel vous pourrez trouver les éléments de réponses aux questions les plus fréquentes que vous pouvez vous poser.